Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/01/2008

Andre Agassi - Andreï Medvedev (Roland Garros 1999)

559dc1b4852a9086e10c64b983b60e8e.jpgLa finale de l'édition 1999 de Roland Garros gardera l'image extraodinaire d'une grande émotion partagée entre un champion et son public. Celle d'un « Kid of Las Vegas » pleurant à chaudes larmes après son premier et unique succès à Paris en Grand Chelem. Pour rappel, Agassi est toujours le seul joueur masculin à avoir remporté au moins une fois toutes les éditions de l'ère moderne du Grand Chelem. Aujourd'hui, même l'extraterrestre Roger Federer butte toujours sur la porte d'Auteuil.

Fini les cheveux longs décolorés style « Kajagoogoo » et les vêtements aux couleurs criardes. En 1999, André a le crâne rasé, porte la barbe courte et l'habit discret. Pour arriver en finale à Roland Garros, Andre Agassi s'est durement entraîné. Il arrive dans la dernière ligne droite en ayant bien géré son état de fraîcheur. Seul Carlos Moya se montra vraiment un adversaire dangereux en 1/8 de finale.

Andreï Medvedev, précédemment victorieux de Sampras et Kuerten, prend le bon départ dans cette finale avec le gain des deux premières manches. Il est plus agressif et se revèle rouleau compresseur qui écrase Agassi. Après ce 1-6, 2-6, propre et sans bavure, on se demande comment l'Américain va bien pouvoir remonter ce retard et remporter le fameux tournoi qui manque à son palmarès pour entrer dans la légende. Imaginez, Andre Agassi aura dû patienter neuf ans avant d'avoir droit à une nouvelle chance de s'imposer sur la terre battue parisienne. Il a déjà 29 ans et ne peut se permettre une nouvelle défaite.

Le public français jouera aussi son rôle, surtout à deux manches à rien. Il prend alors fait et cause pour l'Américain d'origine iranienne. Medvedev a le malheur de relâcher sa pression et Agassi ne se fera pas prier pour s'egouffrer dans la brèche. Il revient en égalisant à deux sets partout: 6-3, 6-3. L'ultime set voit enfin les deux joueurs évoluer au même niveau. Ils régalent le central. A 6-4 dans la cinquième manche, Agassi inscrit son nom sur le mur de l'histoire tennistique. Il tombe en larmes dans les bras de Medvedev. Le public le porte ensuite de tout son amour et son respect. Emotions!

 

L.Dp

18/01/2008

Bjorn Borg - John McEnroe (juillet 1980)

Sur Amazon.com, il est possible de se procurer un dvd de la double final 1980-1981 de Wimbledon disputée entre un volcan et un iceberg: John Mc Enroe vs Bjorn Borg! Je vous parle, bien évidemment, d'un temps que les moins de vingt ans... Votre serviteur himself n'était pas bien grand et les raquettes étaient encore en bois.

Nous allons nous attarder sur la finale de 1980 entre ces deux hommes que le style tennistique oppose profondément.
Ce 5 juillet, la finale anglaise du Grand Chelem échappe à "big mac". En effet, le Suédois s'impose en cinq manches 1-6, 7-5, 6-3, 6-7, 8-6. L'Américain s'imposera en 1981, 83 et 84 face à Borg, Lewis et Connors. Dans cette finale de 1980, c'est surtout le tie-break du quatrième set qui laissera un souvenir impérissable avec un McEnroe proche de la perfection, très offensif et qui s'impose 18/16.

A cette époque-là, Bjorn Borg a déjà soulevé le trophée à quatre reprises (1976-1979). Il a 24 ans et règne sur le tennis. Mc Enroe, lui, n'à que 21 ans mais vient d'éliminer en 1/2 finale son compatriote Jimmy Connors. Ce qui représente déjà une belle performance. Il n'a pas fait très bon sur Wimbledon. Beaucoup de pluie est tombée durant la quinzaine.

Le premier set de la finale est plutôt expéditif, McEnroe l'emporte 6-1. Dans la seconde manche, les choses ne s'arrangent pas pour Borg qui subi le jeu. McEnroe aura de nombreuses possibilités de s'envoler vers les deux manches à rien. Mais Borg revient dans la partie et contrecarre le service de son adversaire en balançant de solides retours qui le mettent en difficulté.

Dans le quatrième set, alors que Borg semble à deux doigts de remporter son cinquième Wimbledon, McEnroe va régaler l'assitance en sauvant deux balles de match grâce à sa combativité, son audace et quelques gestes fous. Direction , dès lors, le tie-break avec de part et d'autre (surtout du côté du Suédois en fait) de nombreuses belles de match jamais conclue et une tension incroyable avec de nombreux points contestés. Le public anglais (at d'ailleurs) apprenait à composer avec le caractère et les yeux de crazy dog de John.

Sur une grossière erreur de Borg, le duel se poursuit alors dans l'ultime manche. Le Suédois retrouve son service et un pourcentage de première balle digne des champions. McEnroe sauvera encore deux balles de match, mais Borg derrière son regard froid se montrera plus fort... cette fois.

En effet, un an plus tard, Mc Enroe remporta l'édition 1981 en quatre sets. Et ce sera la dernière apparition de Borg en simple à Wimbledon...

 L.Dp

17/01/2008

Le drame de Monica Seles (Avril 1993)

a1565c811d925fec2ef5db8c602c459e.jpgAu début des années nonante, un Américaine d'origine serbe a détrôné l'Allemande Stefi Graf. Elle se nomme Monica Seles. Mais oui, vous vous souvenez certainement de cette jeune fille pas avare pour un sou de cris sur le court... Elle domine le circuit, rien ne l'arrête. En 1990, elle gagne Roland Garros. L'année suivante, à nouveau Roland Garros, mais elle rafle aussi l'Australian Open et l'US Open. En 1992, elle remporte exactement les mêmes tournois du Grand Chelem.

L'année 1993 se présente donc sous les meilleures auspices avec d'emblée une victoire à l'Open d'Australie. Le premier objectif est de glaner un quatrième Roland Garros consécutif. Pour préparer le rendez-vous parisien, Monica Seles prend part au tournoi d'Hambourg qui se dispute sur terre battue. Au stade des ¼ de finale, le 30 avril, elle affronte la Bulgare Maleeva. Alors que les joueuses changent de côté en pleine seconde manche, Seles pour un cri de douleur et s'effondre. La pauvre vient d'être poignardée en plein match devant une assistance médusée.
 
Une homme, Günther Parche, est maîtrisé tant bien que mal par le public. A quelques centimètres, la lame de couteau qui mesure plus de 10 cm aurait pu atteindre la colonne vertébrale... L'Américaine est heureusement hors de danger mais le mal est fait. Ce supporter allemand expliquera son geste par la volonté de redonner à Stefi Graf sa place de leader en « éliminant » sa grande rivale. Horrible et sordide... Car il parviendra, en quelque sorte, à réaliser ses noirs dessins.

En effet, il faudra près de deux ans à Seles pour revenir dans le parcours et signer une nouvelle victoire, à l'Australian Open, l'hiver 1996. Ce sera son dernier titre en Grand Chelem. Malgré son courage et sa combativité, elle ne retrouvera jamais plus une place de n°1. Ses dernières victoires sur le circuit WTA datent de 2002: Madrid et Doha.

Pour la petite histoire, sachez que Seles mène 4 victoires à trois au niveau de ses confrontations avec Justine Henin. Lors de leur unique confrontation, elle a aussi battu Kim Clijsters...

L.Dp