Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/01/2008

Justine Henin face à Anastasia Myskina au Jo 2004

2e2c1f14a7dca77e13f9c16c691ec670.jpg 

A nouveau... Quelle rencontre ! Une fois de plus, alors que tout semblait perdu pour la Wallonne, le vent allait tourner et ouvrir les portes de la finale des Jeux Olympiques grecs à Justine Henin. La victime de cet horrible retournement de situation? Anastasia Myskina, la longiline russe, en proie aux larmes sur la surface de jeu.

 

En 2004, la première moitié de saison de Justine Henin est balancée entre pépins physiques (virus) et victoire en Grand Chelem (à Melbourne face à Kim Clijsters). A Roland Garros, catastrophe, elle est éliminée dès le second tour. Elle fait ensuite l'impasse sur Wimbledon afin d'être au top pour les JO au mois d'août. C'est là, en demi-finale, qu'elle affronte la Russe, victorieuse à l'Open de Paris.

 

La rencontre est tendue et vraiment indécise. La Belge remporte le premier set 7-5 après une belle bataille. Dans la seconde manche, Justine Henin poursuit sa légère domination jusqu'à 5-4, service à suivre... Mais la Rochefortoise souffre toujours dans son corps et le deuxième set lui échappe (5-7).

 

La numéro 1 et la numéro 3 du classement WTA sont dès lors dos-à-dos à l'entame de l'ultime set. Si Justine fait le break d'entrée de jeu, les choses tournent au drame... 1-1, 1-2, 1-3, 1-4, 1-5... La Russe s'apprête à servir pour une place en finale de tennis des JO 2004. Le jeu de notre compatriote n'est pas mauvais mais elle tombe dans le piège de Myskina.

 

Et là, le miracle se reproduit encore! Elle remonte et prend le service d'Anastacia, une fois, deux fois... Elle recole au score et les yeux de son adversaire, qui ne peut y croire, s'embrument. La Belge varie enfin son jeu et ses coups redeviennent précis et imparables. C'est sur un jeu blanc qu'elle fait 5-5. Avec tout le courage qui lui reste Myskina se détache encore à 6-5 mais est directement rattrapée et « breakée ».

 

Avec le soutien des supporters belges et de son clan, elle sert pour tenter de décrocher un ticket pour disputer la plus belle des médailles: l'or olympique. A 40-30, son revers long de ligne ne laisse aucune chance à son adversaire. Justine s'envole vers un nouveau titre et la Belgique rêve de la récompense tant convoitée. Merci Justine pour ces moments historiques!

 

L.Dp

Les commentaires sont fermés.