Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/01/2008

Ivan Lendl - Michael Chang (Roland Garros mai 1989)

 66feb544bfde3f48ca951cc2df754a2b.jpg

Les images de cette balle de matche resteront à jamais gravés autant dans la mémoire de ceux qui eurent la chance d'assister à la rencontre que de ceux massés devant leur poste de télévision. 4H38 de duel conclu sur une double-faute du grand Tchéquoslovaque... En ce mois de mai 1989, nous sommes en 1/8e de finale du tournoi.

 

Sur ce point capital, Chang jouera la destabilisation psychologique chez son adversaire en venant se placer juste devant le carré de service. Résultat? Le Tchèque perd ses moyens, craque et balance son second service sur le haut du filet. La balle rebondit en dehors du carré...

 

Le jeune américain d'origine asiatique, 17 ans, venait ainsi de donner une solide leçon d'audace et de confiance en soi à un Ivan perdu dans la froideur de son regard d'acier.

 

Peu de temps avant la fin du cinquième set, à 4-3 exactement sur son service, Chang fera le fameux coup du service surprise à la « cuillière ». Lendl, médusé, renverra la balle dans le filet! Le public parisien ne s'en remettra pas. Après avoir perdu les deux premières manches sur un double 6-4, l'Américain s'adjugera les trois dernières manches 3-6, 3-6, 3-6. C'est ainsi qu'il entrera dans l'histoire du tennis en devenant le plus jeune joueur à remporter l'édition française du Grand Chelem.

 

Avant la rencontre, Lendl, 29 ans, partait archi favori dans la mesure où il était triple vainqueur de l'édition et numéro 1 incontesté de l'époque. Il semblait, aux yeux de tous, qu'il ne ferait qu'une bouchée de ce jeune joueur disputant son second Roland Garros.

 

On retiendra aussi les images cruelles de souffrances physiques. Michaël Chang dut affonter des crampes au mollet durant une bonne partie du match (presque deux sets). Après avoir donc perdu deux manches, Chang jouera le tout pour le tout en cassant le rythme, recourant à l'intox et se permettant des ruses dignes d'un élément chevronné du circuit.

 

Par la suite, Chang se hissera jusqu'en final du tournoi parisien en prenant la mesure de Ronald Agenor, d'Andrei Chesnokov et de Stefan Edberg en finale pour remporter le saladier d'argent. Il disputera une autre finale six ans plus tard. Perdue celle-là face au costaud Thomas Muster. Son dernier Roland Garros date de l'édition de 2003. Battu au premier tour par Santoro, il s'agira de sa dernière apparition dans ce tournoi. Lendl, quant à lui, prendra congé de Paris dès mai 1994 battu lui aussi par un français ( Arnaud Boetsch ) et au premier tour.

 

La cuillère de Chang

Le sacre de Chang

 

 

 

L.Dp

 

Les commentaires sont fermés.