Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/01/2008

Younès El Aynaoui - Andy Roddick (Australian Open 2003)

9efed30ecc0d76257f2969859b16c0d7.jpgA tout seigneur, tout honneur! Nous commencerons cette série de matches entrés dans l'histoire du tennis ces dernières années par une rencontre épique qui s'est disputée en janvier 2003 à Melbourne. Nous sommes en 1/4 de finale de l'Open d'Australie. Il est plus d'une heure du matin, heure locale.

A quelques secondes près, les deux joueurs s'affrontèrent durant cinq heures. A cette époque, le "géant" marocain affiche déjà 31 printemps. L'Américain est de onze ans son cadet. El Aynaoui va user de son expérience et de son remarquable service pour pousser Roddick dans ses derniers retranchements. Bon nombre d'observateurs parlèrent, à cette époque, d'un duel avec l'expérience d'un côté et la fraîcheur de l'autre.

2h30 furent ainsi nécessaires pour boucler l'ultime set de la partie. El Aynaoui bénéficia d'une balle de match à 5-4 dans cette cinquième manche. Mais l'épilogue vint au bout d'un tie-break remporté... 21 jeux à 19 par le protégé de Jimmy Connors. Roddick décrochera une place en 1/2 finale mais sera battu ensuite par l'Allemand Schuettler. Il faut dire que l'Amércain venait de passer plus de huit heures sur le terrain en l'espace de deux tours seulement. 

Les 83 jeux se disputèrent dans une ambiance incroyable, le public étant totalement électricé et survolté par le courage des deux hommes. Voyant le constraste entre la fatigue qui s'installait insidieusement et progressivement dans le corps des deux sportifs et leur jeu toujours volontaire, les spectateurs vécurent sans aucun doute l'une des plus belles pages de l'histoire du tennis. 

La qualité du service des deux joueurs fut assez impressionnante. Roddick remporta 80% de ses premières balles et El Aynaoui 79%. Les coups gagnants spectaculaires n'ont pas cessé durant la rencontre. Sur les cinq sets, ils ont dépassé les 100 coups gagnants. Tensions, rebondissements, sueurs, fair-play, générosité, qualité du tennis proposé... Les visiteurs de la Rod Laver Arena en eurent pour leur argent ce soir-là! Au total 484 points furent âprement disputés.

A la fin de ce duel, un peu à la manière de boxeurs épuisés par leur combat, Roddick et  El Aynaoui se serrèrent longuement avant de profiter des applaudissements d'une assistance proche de l'hystérie. Les deux tennismen ont inscrit leur nom au panthéon de l'ère Open. En effet, jamais aucun cinquième set n'avait atteint les 40 jeux. Ils ont battu un record vieux d'à peine deux ans et demi. Il appartenait au Néerlandais Sjeng Schalken et à l'Australien Mark Philippoussis. En 1/16e de finale à Wimbledon, en 2000, le Néerlandais s'était imposé 20-18 dans le set décisif.

L.Dp

 

Les commentaires sont fermés.